Dans le domaine du chauffage, le Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) fait fureur. Depuis quelques mois, les acteurs du secteur remettent en question son efficacité et pensent qu’elle est trop contraignante en ce qui concerne le chauffage électrique. Après le GIFAM (le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Equipement Ménagers) et le Syndicat Uniclima, c’est l’association « Sauvons le climat » qui conteste cette règlementation. L’objectif de la Réglementation Thermique 2012 est de définir un plafond des consommations énergétiques des constructions neuves. Toutefois, les mesures mises en place dernièrement ont révolté les promoteurs des équipements de chauffage électrique, qui se sont mobilisés pour défendre leur point de vue devant le Conseil d’Etat. La RT 2012, trop contraignante vis-à-vis du chauffage électrique ? Après avoir été critiquée par le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Equipements Ménagers, le syndicat Uniclima et les promoteurs des systèmes de chauffage électrique, la réglementation thermique fait l’objet d’une demande d’annulation à l’initiative de l’association « Sauvons le climat ». L’association signale que la RT 2012 ne respecte pas la loi, en étant trop favorable aux solutions de chauffage au gaz et discriminante vis-à-vis du chauffage électrique. Selon les observations de l’association « Sauvons le climat », le chauffage au gaz est devenu prédominant dans tous les immeubles et maisons neuves. Ce fait est confirmé par un rapport réalisé par Batietude, selon lequel les équipements à gaz étaient présents dans 60 % des maisons individuelles et 70 % d’immeubles en début d’année. L’association signale également que la RT 2012 ne défend pas autant les deux Lois Grenelle, qui visent uniquement la réduction des émissions de carbone.Les caractéristiques du chauffage électrique Malgré les polémiques concernant la RT 2012, les radiateurs électriques permettent de stabiliser le coût du chauffage, ce qui n’est pas le cas des équipements qui utilisent des sources d’énergies fossiles. Ce sont des équipements faciles à installer, non salissants et simples d’entretien. Les fabricants proposent des modèles de plus en plus performants, qui disposent de systèmes de programmation performants et permettent de régler la température avec précision. En revanche, le coût des factures de chauffage peut s’avérer élevé. Pour réduire le niveau des consommations, il est conseillé d’investir dans un bon système d’isolation.

[...]

De manière générale, les foyers ont une préférence pour les systèmes de chauffage électrique, qui offrent un très bon niveau de confort dans les appartements et maisons. Toutefois, ce sont des équipements dont le coût et l’empreinte carbone ont souvent été remis en question. Pour répondre à ces questions, il est nécessaire d’analyser d’abord les caractéristiques de ces systèmes. Avant de choisir le système de chauffage le plus adapté, les particuliers analysent et comparent plusieurs équipements. En général, ils optent pour des solutions économiques et respectueuses de l’environnement. Le chauffage électrique a longtemps posé question par rapport à son coût de fonctionnement. Malgré ces critiques, il apparaît que le coût de l’énergie électrique n’est pas si élevé si on la compare aux autres combustibles. La consommation des radiateurs électriques dépend ainsi du type d’appareil, des températures extérieurs et de la surface des pièces à chauffer. De plus, les systèmes d’isolation sont de plus en plus performants et permettent de réduire considérablement les consommations d’énergie. L’installation d’un radiateur électrique ne requiert pas un investissement important. Ce type d’appareil n’a pas besoin d’un entretien particulier, ni d’un local adapté. De plus, les nouveaux modèles permettent un réglage très précis des températures, afin d’allier confort et économies d’énergie. Du point du vue environnemental, le chauffage électrique est un système propre et écologique, dont les émissions de carbone ne sont pas importantes par rapport à d’autres appareils. Les radiateurs n’émanent pas de fumées, ni d’odeur particulière. Les radiateurs pour les pièces à vivre Dans les chambres, les salons et les autres pièces à vivre, le système électrique offre une large variété d’appareils : convecteur, panneau rayonnant, radiateur à chaleur douce, radiateur à inertie ou bien radiateur à accumulation. Parmi toutes ces solutions, le radiateur à chaleur douce et le radiateur à inertie sont les plus performants en terme de confort. Toutefois, le radiateur à accumulation reste la solution la plus économique. Les radiateurs pour la salle de bains et la cuisine Dans les salles d’eau, le radiateur sèche-serviettes et le radiateur soufflant sont les plus communément utilisés. En revanche, le radiateur à accumulation s’adapte bien dans les cuisines. C’est un équipement fabriqué en font ou en briques réfractaires, qui fonctionne par rayonnement ou par convection. Comme cet équipement est économique, il est recommandé dans les maisons et appartement moins bien isolés.

[...]

Vous en avez assez des ressources d’énergies néfastes pour l’environnement ? Vous voulez utiliser une source de chaleur moins onéreuse et à la fois naturelle ? Alors, la pompe à chaleur est faite pour vous. Elle a été inventée pour vous offrir une solution de chauffage naturel dans votre local. Elle vous permettra de disposer d’eau chaude sanitaire dans votre habitation. Elle a connu son premier « boom » après le choc pétrolier des années 80, vu que le prix du pétrole augmentait rapidement pendant cette période. Son principe est assez simple. Elle va récupérer la chaleur des milieux naturels se trouvant près de chez vous comme le sol, l’eau ou encore l’air et ensuite, elle va transférer cette énergie dans votre habitation. Et ce n’est pas tout, elle vous fournira aussi l’eau chaude sanitaire jour et nuit dans votre cuisine et dans votre salle de bain. Tout ça à un coût largement inférieur par rapport aux autres systèmes de chauffage traditionnel. Son rendement peut être mesuré par le calcul du coefficient de performance qui n’est autre que le rapport entre la quantité de chaleur diffusée par la pompe dans le bâtiment et l’énergie consommée par le compresseur pour fournir cette chaleur. En général, ce coefficient est égal à 4. En d’autres termes, la pompe à chaleur va utiliser une calorie en énergie pour en produire quatre en chaleur. Il existe différentes variantes de pompe, à savoir la variante sol eau et la variante air eau. Comme son nom l’indique, la variante sol eau va utiliser la géothermie pour vous offrir de l’énergie. Cela consiste à extraire la chaleur solaire sous forme de calories dissimulées dans le sol de votre jardin. Cette chaleur sera ensuite transférée vers votre maison par l’intermédiaire d’un chauffage par le sol. Pour la variante air eau, elle va extraire la chaleur sous forme de calories dans l’air et cette chaleur sera transférée vers votre maison toujours par l’intermédiaire d’un chauffage par le sol. L’utilisation des pompes a chaleur est très écologique, car c’est une énergie propre et renouvelable, respectueux de la couche d’ozone. Donc, aucun combustible fossile… Elle est très économique car elle va vous permettre de faire une économie d’énergie de 75%. Elle est aussi très pratique car elle peut être intégrée dans les nouvelles constructions, dans les rénovations. En bref, elle s’adapte à tout type de construction.

[...]

La huitième édition du Salon « Bâtir Écologique » se tiendra à Paris du 30 septembre au 2 octobre 2011. Un évènement national composé d’exposants et de conférences sur l’habitat écolo. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les professionnels et les particuliers. Pour la huitième année consécutive, le Salon national de la construction écologique et de l’habitat se tiendra à la Grande Halle de la Villette de Paris, les 30 septembre, 1er et 2 octobre prochains. Ce rendez-vous national des professionnels du secteur et des particuliers mêlera exposants, conférences et ateliers thématiques. Cet évènement a pour vocation de faire le point sur les divers moyens existants pour construire durablement et de promouvoir le développement durable dans l’habitat et le bâtiment. Cette année, l’accent sera mis sur le partage d’expérience. Pour cela, 140 exposants seront présents sur ce Salon et une trentaine de conférences, des ateliers, et des tables rondes seront proposés au public. Alors que le vendredi sera strictement réservé aux professionnels, le week-end sera, quant à lui, ouvert à tous. Chacun pourra y trouver des solutions écologiques pour rénover ou construire durablement. Un choix que l’on peut faire aussi sur le site du 1er réseau français de grossistes spécialisés dans le chauffage/sanitaire écolos, actécoPro. Ce réseau composé de 1 000 experts et présent dans une soixantaine de points de vente, propose des solutions pour le chauffage, la gestion de l’eau, la ventilation, l’électricité et l’eau chaude sanitaire.

[...]

Organisé par la Communauté d’Agglomération Marne et Chantereine, le 5e Salon des énergies et de l’habitat écologiques, se tiendra du 26 au 28 mars 2010 au Centre Culturel de Chelles. Depuis 2005, ce salon, gratuit pour les visiteurs, est consacré à l’éco-construction et aux éco-énergies, avec pour ambition d’éclairer et de guider les franciliens dans l’aboutissement de leurs projets éco-citoyens (techniques, produits et matériaux écologiques les plus actuels en matière de chauffage, d’isolation, de construction durable, d’extension en bois d’un pavillon, production et mise œuvre d’énergies renouvelables, solutions permettant de réaliser des économies d’eau et d’énergie, moyens de financement et économies d’impôts possibles). De nombreuses conférences et animations seront proposées avec notamment la construction d’une maison écologique sur le parvis du centre culturel. Ces moments forts seront l’occasion pour les visiteurs d‘échanger leurs expériences.

[...]

Mr Levigneron est le responsable de Maison Eco Malin, une jeune entreprise qui propose via le net (pas de bureau ni de catalogue) des maisons écologiques et économiques à très hautes performances thermiques et acoustiques, réalisées selon les plans de ses clients. Zoom sur une construction très en vogue. Pouvez-vous nous en dire plus sur les types de maisons que vous proposez ? Nous proposons différents styles de maisons : Des maisons en bois massif en kit ou construite à partir de 500€ le m².Le bois massif permet une grande liberté architecturale. Ses hautes performances énergétiques assurent des économies pour les années futures. Faciles à chauffer l’hiver et fraîche l’été. Et, des maisons en ossature métallique à partir de 850€ le m² Clés en mains.Réalisée à partir de profilés en acier galvanisé. Autorise toutes les architectures, toutes les formes imaginables peuvent être facilement réalisées quelles que soient leur complexité Notre but et de pouvoir offrir à vos lecteurs, et j’espère futurs clients, la possibilité de réaliser la maison de leur rêve a un prix raisonnable. Pour cela nous sommes toujours à la recherche de nouveaux partenaires qualifiés dans les nouvelles énergies solaires, puits canadien etc.. Quelles sont les principales attentes de vos clients ? Nos clients recherchent le service et la qualité, mais surtout des matériaux sains écologiques et naturels à des prix raisonnables.Nous avons également constaté que de plus en plus de clients s’intéressent aux nouvelles énergies et à l’orientation de leur maison. Le secteur de la maison écologique a-t-il été touché par la crise ? Il est vrai que la crise est là ! Mais nos clients préfèrent diminuer la surface de leur logement plutôt que de diminuer la qualité du chauffage ou de l’isolation Un petit mot pour conclure ? N’hésitez pas à nous envoyer vos plans ou croquis. Nous nous ferons un plaisir de vous les chiffrer et vous aider dans la réalisation de votre projet.

[...]

Augmentation des prix du gaz ou de l’électricité, crise pétrolière, budget serré pour les ménages… tout cela amène les français à revoir leur mode de chauffage. Plus économique, plus confortable et écologique, les granulés bois semblent être un moyen idéal d’apporter une réponse à tous ces problèmes. Le granulé bois, également appelé pellet, est un petit cylindre de sciure déshydratée puis compressée. Utilisé comme source de chauffage, le granulé bois présente plusieurs atouts Fabriqué à partir des sous-produits et résidus de la filière bois (sciure, copeaux, plaquettes…), le granulé participe à la gestion et à l’entretien des forêts françaises. De plus, sa combustion est neutre pour l’environnement : la quantité de CO2 dégagée lors de la combustion est la même que celle qui est naturellement absorbée par les arbres lors de la photosynthèse. Se chauffer aux granulés bois permet des économies de l’ordre de 50% par rapport au coût du chauffage au fioul. L’installation d’un équipement bénéficie aussi de 50% de crédit d’impôt, soit d’une réduction parmi les plus élevées pour les chaudières. Les granulés sont conditionnés en sac ou livrés en vrac. Il suffit ensuite d’alimenter la chaudière, l’insert ou le poêle pour bénéficier d’un chauffage sain et naturel. Le chauffage aux granulés permet un confort optimal dans toute la maison puisque les installations sont automatisées et réglables au degré près. EO2, le plus grand centre de production de granulés bois en France La société EO2 lance le 28 novembre prochain, à Saint-Germain-prés-Herment (Auvergne), son premier site de production de granulés bois. Ce site de production sera le plus important de France avec une capacité annuelle de 80 000 tonnes, ce qui correspond au besoin en chauffage de 25 000 maisons de 100 m2. L’objectif d’EO2 est de démocratiser cette énergie à la fois économique et écologique. De nombreuses personnalités assisteront à ce lancement. Parmi eux, Brice Hortefeux, Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et du Développement Durable, Conseil Régional d’Auvergne, Réné Souchon, Président du Conseil Régional d’Auvergne, Jean-Claude Fournier, Vice-Président du Conseil Général du Puy de Dôme et Dominique Schmitt, Préfet de la Région Auvergne Les granulés bois sont donc une solution écologique et moins onéreuse que les énergies fossiles pour les particuliers tout comme les collectivités, les entreprises et les industries.

[...]

Le radiateur électrique est une solution performante de chauffage, qui s’adapte à tout type de maison, quelle que soit son année de construction ou la superficie de ses pièces. Les principaux types de radiateurs sont : le radiateur rayonnant, le radiateur à inertie maîtrisée et le radiateur à accumulation. Ils se déclinent dans une diversité de formes et couleurs. Certains modèles sont mobiles, d’autres fixés aux murs. Le radiateur à inertie maîtrisée se distingue par son bon rendement, car il est tout autant  performant qu’un système de chauffage central et permet une bonne maîtrise des consommations d’énergie. Le radiateur rayonnant Ce type de radiateur assure le chauffage de la pièce où il est installé en émettant de la chaleur en ligne droite. Il dispose d’une plaque rayonnante et d’une résistance qui la chauffe. Le transfert de chaleur vers la pièce est assuré par une grille ou par une façade en verre. Les modèles de radiateurs rayonnants sont facilement adaptables à tout type de pièce, quelle que soit sa surface et la hauteur du plafond. Le radiateur rayonnant permet de bénéficier d’une chaleur douce et homogène du sol au plafond. De plus, les habitants peuvent régler la température très facilement. Un autre avantage du radiateur rayonnant est la facilité d’entretien. Il suffit de le nettoyer et de dépoussiérer ses grilles. Pour optimiser le rendement du chauffage, il est important de ne pas poser des vêtements dessus ou des meubles devant.Le radiateur à inertie maîtrisée La spécificité de ce radiateur électrique est l’homogénéité de chauffage dans le temps. Il continue à chauffer la pièce pendant longtemps à une température constante, même s’il est éteint. Il n’y a donc pas de chutes ou des montées brutales de température, car le radiateur électrique à inertie maîtrisée détecte rapidement les variations thermiques. Ce type de radiateur est également un équipement performant pour le chauffage écologique. Il est recommandé pour les maisons avec une isolation défaillante, car il est très économique en énergie. Son système thermique intégral (STI) permet une très bonne maîtrise des consommations énergétiques, tout en procurant un niveau élevé de confort et de bien-être. Le radiateur à inertie maîtrisée peut se décliner dans deux modèles : le radiateur à inertie sèche et le radiateur à inertie fluide. Le radiateur à inertie sèche fonctionne à base de résistances qui chauffe son corps de fonte ou de céramique. En revanche, le radiateur à inertie fluide chauffe un fluide caloporteur. Le radiateur à accumulation Comme tout système à accumulation, ce type de radiateur comporte des résistances à haute densité, qui stockent la chaleur dans un bloc interne pendant la nuit afin de la rediffuser dans les pièces plus tard dans la journée. L’électricité s’accumule ainsi pendant la nuit, quand son tarif est le plus bas.

[...]

L’ardoise est un matériau écologique utilisé souvent pour couvrir les toits en pente. C’est la meilleure solution pour les maisons de montagne et de campagne. L’ardoise est une roche issue du schiste qui a une bonne résistance aux intempéries et au passage du temps. De plus, les tuiles en ardoise gardent longtemps leur couleur. Issue du schiste, l’ardoise est disponible sur le marché sous forme de plaques très fines et esthétiques. Ces plaques sont ensuite posées sur le toit des maisons et s’adaptent à tous les styles architecturaux. Grâce à leurs propriétés, elles sont souvent utilisées pour l’aménagement extérieur des maisons notamment à la campagne et en montagne. Découvrir les propriétés de l’ardoise Selon les professionnels spécialisés dans les travaux de la maison, les tuiles en ardoise présentent de nombreux avantages. Il existe sur le marché national et international une très large gamme de tuiles déclinées en divers coloris, y compris en bleu foncé. Pour choisir les produits qui s’adaptent mieux à votre maison, il est recommandé de consulter en amont un expert de la filière. Celui-ci peut vous conseiller les meilleures solutions par rapport aux caractéristiques de votre maison et aux conditions climatiques de votre région. Cependant, les tuiles en ardoise sont d’habitude utilisées pour couvrir les toits en pente. Elles sont esthétiques et très pratiques. De nombreux architectes choisissent cette solution pour la décoration extérieure des maisons, car elles sont esthétiques et apportent du charme aux constructions. De plus, elles sont disponibles à des prix accessibles à tous les budgets. Comment choisir les professionnels pour la réparation de ses toits ? Si vous devez recouvrir la toiture de votre maison individuelle, les experts vous conseillent d’opter pour l’ardoise parce que c’est un matériau durable et résistant aux intempéries. Elle a une durée de vie de plus de 100 ans et conserve bien sa couleur, ce qui signifie ne devez pas envisager des réparations et des travaux de peinture. Résistante et esthétique, l’ardoise demande peu d’entretien. C’est également un bon isolant thermique, ce qui vous permet de limiter les consommations de chauffage pendant la saison froide. Ceci dit, vous pouvez réduire vos factures d’énergie pendant l’hiver. Si vous envisagez de recouvrir la toiture de votre maison en ardoise, il est préférable de faire appel aux services des professionnels qualifiés, qui connaissent les normes en vigueur concernant les travaux de rénovation. Les experts de Charles et Cie peuvent prendre en charge la réalisation de votre projet de rénovation, y compris la pose de toitures en ardoise. Sur leur site Internet, vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires au sujet de leurs services. Si vous avez des questions au sujet d’une prestation en particulier, vous pouvez également leur envoyer un message ou les contacter par téléphone.

[...]

Le 20 mars dernier, le Conseil national de transition écologique a mis au point le projet de Loi de programmation de la transition énergétique. En ce qui concerne l’efficacité énergétique et les économies, ce nouveau projet de loi soutient les énergies renouvelables pour la production d’électricité et de chauffage, au détriment de l’énergie nucléaire. Comment la politique en faveur des énergies renouvelables est-elle susceptible de nuire aux parcs nucléaires ? Selon les estimations du Ministère de l’Energie, les consommations d’électricité des foyers à l’horizon 2025 vont connaître une légère augmentation. Comme le Conseil national de transition écologique en France a mis en place plusieurs mesures pour soutenir les énergies renouvelables, les parcs de production d’énergie nucléaire vont devenir redondants. Ainsi, les centrales devront réduire leur rendement afin d’éviter les excédents de production. Cette tendance va ensuite entraîner l’arrêt d’une vingtaine de réacteurs et la fermeture de plusieurs centrales nucléaires. Energies renouvelables versus énergie nucléaireLes énergies renouvelables deviendront les principales sources de production d’électricité et de chauffage dans nos foyers. C’est une solution bénéfique pour l’environnement, mais qui risque de nuire à la productivité des centrales nucléaires, qui devront réduire considérablement leur activité. Cependant, si un jour les parcs de production d’énergies renouvelables sont dépassés par la demande, la remise en route des réacteurs nécessitera un investissement assez important. Cela veut dire que les mesures en faveur de la production d’énergies renouvelables seront bénéfiques pour la protection de l’environnement, mais pas forcément rentables à long terme. Quelle solution pour rééquilibrer la balance ? Pour réconcilier les centrales nucléaires et les parcs de production d’énergies renouvelables, Dominique Minière, la Directrice déléguée à la direction Production-Ingénierie d’EDF, recommande d’arriver à un juste milieu. Selon elle, il faudrait trouver un équilibre entre les deux sources d’énergie pour une meilleure rentabilité à long terme. Pour cela, il va falloir piloter la production d’énergies renouvelables de manière plus équilibrée, afin de ne pas réduire la productivité des centrales nucléaires. En effet, elle préconise d’arriver à un niveau moyen de productivité des réacteurs, ce qui permettra d’éviter la fermeture de certaines centrales. En parallèle, il faudra privilégier les énergies renouvelables dans la production de chauffage et d’électricité, car c’est la solution la plus respectueuse de l’environnement. De plus, c’est le moyen le plus efficacité pour l’indépendance énergétique.

[...]