Depuis quelques années, les tendances en matière de construction de maisons sont en faveur des économies d’énergie et de l’écologie. C’est le cas par exemple de la maison passive, dont la consommation énergétique est inférieure à 15 kWh/m²/an. Elle a été nommée « maison sans chauffage » notamment en raison de son système d’isolation efficace. Quel est le principe du chauffage dans une maison passive ? De manière générale, c’est un logement qui consomme très peu d’énergie et qui garde la chaleur à l’intérieur. Son système de chauffage s’appuie sur plusieurs pratiques : l’isolation les équipements à énergies renouvelables la récupération de la chaleur de l’air sortant la récupération des eaux grises Le chauffage dans la maison passive Grâce à son système d’isolation très performant, la maison passive retient l’air chaud le plus longtemps possible à l’intérieur des pièces. Les matériaux d’isolation sont très efficaces et sont posés au niveau des portes, des fenêtres, des sols, de la toiture et de tous les autres ponts thermiques. Toutefois, le système d’isolation n’exclut pas la ventilation, qui est nécessaire au confort des habitants de la maison. Le système de ventilation d’une maison passive a toutefois ses particularités. Son rôle est de récupérer la chaleur de l’air qui sort et de la garder dans les pièces. En ce qui concerne le chauffage, la maison passive est ouverte notamment aux équipements à énergies renouvelables. Dans les régions avec un niveau d’ensoleillement élevé, les panneaux solaires sont à privilégier. Les maisons passives disposent également de baies vitrées assez larges qui laissent passer la lumière et la chaleur du soleil. Les équipements électroménagers passifs Lorsqu’on habite une maison, on utilise souvent des appareils électroménagers. Dans la maison passive, ces équipements sont admis, par contre il est conseillé de privilégier les appareils économes, qui consomment moins de 15kWh. La maison passive vs. maison traditionnelle Ceux qui envisagent d’habiter une maison passive, doivent être prêts à investir plus dans la construction par rapport à une maison traditionnelle. En moyenne, les projets des maisons passives coûtent 20% de plus, mais ils permettent de réaliser des économies considérables au fil des années. Si l’on donne une définition plus exacte, la maison passive est plutôt une maison économique qu’une maison écologique. Pour économiser de l’énergie, certains équipements de ce type de maison consomment de l’énergie grise (l’eau des lave-vaisselles, lavabos et lave-linges), qui est en même temps une source de pollution.

[...]

La maison à toit plat est de plus en plus courante dans notre paysage. Modulaire, design ou épurée, elle se décline dans tous les styles et pour tout le monde. Depuis la villa Savoye dans les années 30 du célèbre architecte Le Corbusier, la maison à toit plat est le reflet de la modernité en terme de construction. Un toit plat, mais pour quoi faire? Mis à part le parti pris esthétique, le toit plat permet d’optimiser l’espace en construisant plus en hauteur. Vous ne perdez pas l’espace des combles énergivores des maisons traditionnelles. Cette forme facilite la conception des ouvertures et notamment lacréation de puits de lumière. Toit plat ou toit terrasse ? En effet, le toit plat peut être une terrasse accessible (là encore, vous optimisez l’espace). Elle se revête alors de différents matériaux : une dalle de béton, des gravillons, du bois…etc…Mais votre toit peut aussi être inaccessible, vous pouvez donc envisager votre isolation différemment. Par exemple par la pose de panneaux photovoltaïques , ou d’un tapis végétal. Mon toit plat est-il étanche ? Oui, puisque votre toit plat ne l’est pas tout à fait (plat) ! Explications : Une pente de 2 à 5%, invisible à l’oeil nu permet la maîtrise des eaux pluviales.Une bonne étanchéité est nécessaire. Elle passe par un revêtement de qualité.Plusieurs solutions s’offrent à vous : aluminium, polystyrène, bitume, caoutchouc…Résolument moderne et attractive, les maisons à toit plat affichent leur intégrité au sein du paysage, elles sont également le support de test des innovations dans le bâtiment (Bâti Passiv’ pour Maisons de l’Avenir). Totalement modulaires par leur formes géométriques simples, elles s’avèrent être le support idéal aux avancées technologiques.

[...]

Le 10 novembre dernier à Nantes, au salon de l’Habitat Durable & des Energies Renouvelables, l’EURL SAMUEL MAMET a remporté le trophée de «l’Habitat Sain» dans la catégorie «architectes» pour son projet de maison en périphérie nantaise. Ce trophée vient récompenser un projet d’habitat naturel unique par sa conception, son équipement et les matériaux et techniques utilisés. es propriétaires de cette maison ont pour volonté de posséder un habitat le plus écologique possible en utilisant les produits les plus performants du marché, l’objectif étant d’obtenir la certification Maison Passive. Descriptif de la maison Cette habitation est entièrement tournée vers le sud-ouest. Les pièces de vie se trouvent au rez-de-chaussée tandis que les 3 chambres à l’étage sont distribuées par un couloir. La volumétrie respecte les principes de la Maison Passive avec la réalisation de toits terrasses, des ouvertures très limitées sur la partie nord et de grandes baies vitrées au sud. Les débords de toit doublés de brise-soleil à lames et de stores orientables automatisés (intensité lumineuse, température,…) limitent quant à eux l’entrée du soleil l’été.Une attention particulière a également été portée sur les ouvertures (triple vitrage) et sur l’isolation extrêmement efficace faite ici de matériaux sains (ouate de cellulose, fibre de bois et laine de bois) permettant de garder la chaleur à l’intérieur de l’habitation. Quant au mode de chauffage privilégié, la maison est ici uniquement chauffée, outre les sources naturelles (soleil, habitants,..) par une VMC double flux avec préchauffage de l’air par géothermie.

[...]

Le Touquet héberge le 9e salon « Habitat & Environnement » les 27,28 Février et 1er Mars 2009. Inauguré en 2001, le salon « Habitat & Environnement » est à cette époque un projet novateur et avant-gardiste dont l’objectif est dores et déjà de valoriser un habitat plus sain. L’habitat grandeur nature ! Grâce à l’appui de la station du Touquet et à la fidélité de ses partenaires, le salon est naturellement devenu en 9 ans un rendez-vous attendu, qui prend aujourd’hui tout son sens. Durant tout le week-end, plus de 90 exposants emménagent dans les 2 000m² de surface d’exposition et reçoivent des visiteurs sensibles aux nouvelles méthodes de construction, de rénovation ou d’aménagement respectueuses de l’environnement. Plus que jamais enraciné dans l’actualité, le salon met l’accent sur les énergies renouvelables, l’éco-construction ou encore la maison passive. Animations et conférences rythmeront ces 3 jours.

[...]

La 7ème édition du Salon Européen du Bois et de l’Habitat durable aura lieu à Grenoble du 23 au 26 avril 2009. Plus de 300 exposants seront présents pour cette édition placée plus que jamais sous le signe de l’habitat durable et des constructions basse consommation d’énergie. De nombreux temps forts et évènements sont comme chaque année associés au salon : présentation de maisons grandeur nature, de projets et de réalisations d’architectes, conférences et ateliers, espace énergies renouvelables, 3è Assises Nationales de la Construction Passive, concours national d’architecture bois, etc. Le salon accueillera également comme c’est le cas tous les 2 ans, la 9è Biennale de la Passion du Bois. Plus de 30 000 visiteurs, grand public et professionnels, sont attendus à Grenoble. En provenance de toute la France mais également d’Allemagne, Autriche, Belgique, Finlande, Italie, Slovaquie, Suède, Suisse, Pologne, Roumanie, USA et Canada, les spécialistes présenteront grandeur nature leurs constructions : maisons à ossature bois, bois massif, madrier, constructions traditionnelles, contemporaines, bioclimatiques, habitations de loisirs ou abris de jardins ainsi que toutes les solutions d’aménagement intérieur et extérieur utilisant le bois. Ils présenteront les différentes techniques et proposeront conseils, informations et solutions concrètes. Le salon mettra cette année de nouveau l’accent sur le concept de maison passive – principe de construction à très faible consommation d’énergie présentant une consommation d’énergie primaire inférieure à 50 kWh/m²/an dont seulement 15 kWh/m²/an pour le chauffage. Des architectes, des techniciens énergie et des professionnels seront présents en permanence sur un espace intégralement dédié à la construction passive. Des expositions de projets mais également des maquettes de solutions concrètes déjà mises en œuvres complèteront les informations proposées.

[...]

Du 31 octobre au 3 novembre 2008 à Bordeaux, VIVONS BOIS, le Salon grand public de référence de la construction bois du quart Sud‐Ouest de la France, réunit l’ensemble des experts. Avec un marché en forte croissance depuis le début des années 2000 (de l’ordre de 50%), la construction bois s’ouvre de nouveaux marchés : extension, surélévation, maison prenant en compte l’environnement… un marché séduisant pour environ 20% des ménages. Constructeurs, charpentiers, menuisiers, architectes … près d’une centaine d’exposants déclinant l’offre dans toute sa richesse s’installeront à Vivons Bois pour la 2ème édition d’une manifestation qui a montré toute sa légitimité en 2007. Organisées au coeur de l’événement, des tables rondes donneront toute la dimension du rôle « d’expert en construction bois » de ce Salon, tant pour le grand public que pour les professionnels. De nouvelles normes thermiques … auxquelles le bois répond aisément ! Les constructions actuelles doivent répondre aux normes RT 2005 qui induisent une amélioration de la performance énergétique de la construction neuve d’au moins 15%, le but étant un progrès tous les 5 ans pour arriver à moins 40% en 2020*. Avec une économie d’énergie de l’ordre de 30% pour une maison ossature bois, l’avenir est radieux pour ce matériau issu de la nature et contribuant à l’équilibre écologique grâce à ses fortes capacités d’emmagasiner le dioxyde de carbone. VIVONS BOIS décline l’offre bois avec une centaine d’exposants (architectes, menuisiers, charpentiers, constructeurs, négociants en matériaux ‐ planchers, isolants … ‐ géothermiciens…) sur plus de 4 000m², avec des figures emblématiques telles LA RESINIERE, spécialiste de la maison ossature bois (MOB) ; SYLVERWOOD, spécialiste des bardages, plancher, lambris… ; POIROT CONSTRUCTION, spécialiste de la maison en madrier ; HONKA spécialiste de la maison en bois massif… Des tables rondes où le bois s’exprime … librement ! et la parole lui sera donné avec un forum ouvert sur des problématiques professionnelles – tables rondes du 31 octobre ‐ évoquant autant la question des ressources en matière première que celle du bois composite en passant par la main d’oeuvre, la formation ; que sur des problématiques grand public – tables rondes des 1, 2 et 3 novembre – avec des informations pratiques sur les revêtements extérieurs, les performances thermiques des constructions bois (confort thermique d’hiver et d’été), les garanties et les assurances… une quinzaine de sujets au plus près des préoccupations des nouveaux accédants et les réponses aux freins éventuels à la naissance d’un projet de construction bois. Des projets bois innovants récompensés … par les Trophées de l’innovation et de la collaboration technologique avec INNOVALIS Aquitaine ! Un jury composé d’experts (scientifiques, industriels, institutionnels, associations professionnelles…) attribuera des prix aux entreprises ayant développé un produit ou un service, en partenariat avec une autre entité, en distinguant deux catégories : « Matériaux, systèmes et procédés pour la construction bois » et « Maison bois innovantes ». Remise des prix pendant le Salon. Une exposition qui parcourt … le chemin du bois ! Du choix de l’arbre à son

[...]