De manière générale, les foyers ont une préférence pour les systèmes de chauffage électrique, qui offrent un très bon niveau de confort dans les appartements et maisons. Toutefois, ce sont des équipements dont le coût et l’empreinte carbone ont souvent été remis en question. Pour répondre à ces questions, il est nécessaire d’analyser d’abord les caractéristiques de ces systèmes. Avant de choisir le système de chauffage le plus adapté, les particuliers analysent et comparent plusieurs équipements. En général, ils optent pour des solutions économiques et respectueuses de l’environnement. Le chauffage électrique a longtemps posé question par rapport à son coût de fonctionnement. Malgré ces critiques, il apparaît que le coût de l’énergie électrique n’est pas si élevé si on la compare aux autres combustibles. La consommation des radiateurs électriques dépend ainsi du type d’appareil, des températures extérieurs et de la surface des pièces à chauffer. De plus, les systèmes d’isolation sont de plus en plus performants et permettent de réduire considérablement les consommations d’énergie. L’installation d’un radiateur électrique ne requiert pas un investissement important. Ce type d’appareil n’a pas besoin d’un entretien particulier, ni d’un local adapté. De plus, les nouveaux modèles permettent un réglage très précis des températures, afin d’allier confort et économies d’énergie. Du point du vue environnemental, le chauffage électrique est un système propre et écologique, dont les émissions de carbone ne sont pas importantes par rapport à d’autres appareils. Les radiateurs n’émanent pas de fumées, ni d’odeur particulière. Les radiateurs pour les pièces à vivre Dans les chambres, les salons et les autres pièces à vivre, le système électrique offre une large variété d’appareils : convecteur, panneau rayonnant, radiateur à chaleur douce, radiateur à inertie ou bien radiateur à accumulation. Parmi toutes ces solutions, le radiateur à chaleur douce et le radiateur à inertie sont les plus performants en terme de confort. Toutefois, le radiateur à accumulation reste la solution la plus économique. Les radiateurs pour la salle de bains et la cuisine Dans les salles d’eau, le radiateur sèche-serviettes et le radiateur soufflant sont les plus communément utilisés. En revanche, le radiateur à accumulation s’adapte bien dans les cuisines. C’est un équipement fabriqué en font ou en briques réfractaires, qui fonctionne par rayonnement ou par convection. Comme cet équipement est économique, il est recommandé dans les maisons et appartement moins bien isolés.

[...]

Dans le domaine du chauffage, le Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) fait fureur. Depuis quelques mois, les acteurs du secteur remettent en question son efficacité et pensent qu’elle est trop contraignante en ce qui concerne le chauffage électrique. Après le GIFAM (le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Equipement Ménagers) et le Syndicat Uniclima, c’est l’association « Sauvons le climat » qui conteste cette règlementation. L’objectif de la Réglementation Thermique 2012 est de définir un plafond des consommations énergétiques des constructions neuves. Toutefois, les mesures mises en place dernièrement ont révolté les promoteurs des équipements de chauffage électrique, qui se sont mobilisés pour défendre leur point de vue devant le Conseil d’Etat. La RT 2012, trop contraignante vis-à-vis du chauffage électrique ? Après avoir été critiquée par le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d’Equipements Ménagers, le syndicat Uniclima et les promoteurs des systèmes de chauffage électrique, la réglementation thermique fait l’objet d’une demande d’annulation à l’initiative de l’association « Sauvons le climat ». L’association signale que la RT 2012 ne respecte pas la loi, en étant trop favorable aux solutions de chauffage au gaz et discriminante vis-à-vis du chauffage électrique. Selon les observations de l’association « Sauvons le climat », le chauffage au gaz est devenu prédominant dans tous les immeubles et maisons neuves. Ce fait est confirmé par un rapport réalisé par Batietude, selon lequel les équipements à gaz étaient présents dans 60 % des maisons individuelles et 70 % d’immeubles en début d’année. L’association signale également que la RT 2012 ne défend pas autant les deux Lois Grenelle, qui visent uniquement la réduction des émissions de carbone.Les caractéristiques du chauffage électrique Malgré les polémiques concernant la RT 2012, les radiateurs électriques permettent de stabiliser le coût du chauffage, ce qui n’est pas le cas des équipements qui utilisent des sources d’énergies fossiles. Ce sont des équipements faciles à installer, non salissants et simples d’entretien. Les fabricants proposent des modèles de plus en plus performants, qui disposent de systèmes de programmation performants et permettent de régler la température avec précision. En revanche, le coût des factures de chauffage peut s’avérer élevé. Pour réduire le niveau des consommations, il est conseillé d’investir dans un bon système d’isolation.

[...]

Pour les adeptes des systèmes de chauffage économiques en énergie, le plancher chauffant est une des solutions les plus adaptées. Selon leurs besoins de chauffage, ils devront faire un choix entre un système hydraulique et un système électrique. Chaque type de plancher chauffant a ses propres avantages en termes de coûts et d’entretien. En principe, le plancher chauffant permet de réaliser des économies de jusqu’à 15% sur les factures de chauffage. C’est un système qui permet la diffusion de l’air chaud par rayonnement, sans aucun déplacement d’air ou de poussière dans les pièces où il est installé. Les particuliers qui ont installé un plancher chauffant bénéficient en général d’un bon niveau de confort, car cette installation chauffe avec prédilection les meubles, les tapis et les autres objets dans la pièce. Ainsi, le plancher chauffant assure une répartition très efficace de l’air chaud dans la maison. Ce système de chauffage est avantageux également du point de vue esthétique, car il remplace les radiateurs. Toutefois, ce type d’installation présente aussi quelques limites. Tout d’abord, son coût d’installation est assez élevé, même s’il est amorti au fil des mois. Ensuite, la diffusion de l’air chaud est plus lente. Le système est également incompatible avec les moquettes et le parquet flottant. Le plancher électrique Ce type de plancher chauffant est très facile d’entretien et son installation coûte moins cher. Par contre, il chauffe l’habitat en utilisant l’électricité, ce qui fait monter le coût des factures d’énergie. Le plancher électrique nécessite également un très bon système d’isolation, par des bandes adhésives entre la chape et les murs. Pour isoler la chape du sol, il est conseillé d’utiliser également du liège compressé ou des polymères. Le plancher hydraulique La particularité du plancher hydraulique est son mode de fonctionnement à tubes d’eau chaude. Même s’il nécessite un entretien spécifique et un investissement plus important au départ, ce système est plus économique et respectueux de l’environnement. Le plancher hydraulique peut être associé à une pompe à chaleur, à une chaudière à bois ou à un chauffe-eau. En plus de sa fonction de chauffage, il peut être utilisé pour la climatisation s’il est relié à une pompe à chaleur réversible. En matière d’entretien, le plancher chauffant hydraulique nécessite régulièrement un contrôle de propreté des circuits.La pose d’un plancher chauffant Tout projet d’installation d’un plancher chauffant commence par une préparation des sols. Ceux-ci doivent avoir une surface lisse et propre. Dans le cas contraire, il faudra les nettoyer et rattraper les défauts de planéité. La pose du plancher chauffant se déroule en plusieurs étapes : le bloc collecteur, le système d’isolation et les tubes. Les tubes sont soit fixés entre plusieurs plots, soit clipsés dans des rails. Une fois ses démarches terminées, vous pouvez passer au raccordement des circuits et à la mise en pression. La mise en service doit être réalisée impérativement par un électricien, qui devra s’assurer que l’installation fonctionne correctement.

[...]

Le radiateur électrique est une solution performante de chauffage, qui s’adapte à tout type de maison, quelle que soit son année de construction ou la superficie de ses pièces. Les principaux types de radiateurs sont : le radiateur rayonnant, le radiateur à inertie maîtrisée et le radiateur à accumulation. Ils se déclinent dans une diversité de formes et couleurs. Certains modèles sont mobiles, d’autres fixés aux murs. Le radiateur à inertie maîtrisée se distingue par son bon rendement, car il est tout autant  performant qu’un système de chauffage central et permet une bonne maîtrise des consommations d’énergie. Le radiateur rayonnant Ce type de radiateur assure le chauffage de la pièce où il est installé en émettant de la chaleur en ligne droite. Il dispose d’une plaque rayonnante et d’une résistance qui la chauffe. Le transfert de chaleur vers la pièce est assuré par une grille ou par une façade en verre. Les modèles de radiateurs rayonnants sont facilement adaptables à tout type de pièce, quelle que soit sa surface et la hauteur du plafond. Le radiateur rayonnant permet de bénéficier d’une chaleur douce et homogène du sol au plafond. De plus, les habitants peuvent régler la température très facilement. Un autre avantage du radiateur rayonnant est la facilité d’entretien. Il suffit de le nettoyer et de dépoussiérer ses grilles. Pour optimiser le rendement du chauffage, il est important de ne pas poser des vêtements dessus ou des meubles devant.Le radiateur à inertie maîtrisée La spécificité de ce radiateur électrique est l’homogénéité de chauffage dans le temps. Il continue à chauffer la pièce pendant longtemps à une température constante, même s’il est éteint. Il n’y a donc pas de chutes ou des montées brutales de température, car le radiateur électrique à inertie maîtrisée détecte rapidement les variations thermiques. Ce type de radiateur est également un équipement performant pour le chauffage écologique. Il est recommandé pour les maisons avec une isolation défaillante, car il est très économique en énergie. Son système thermique intégral (STI) permet une très bonne maîtrise des consommations énergétiques, tout en procurant un niveau élevé de confort et de bien-être. Le radiateur à inertie maîtrisée peut se décliner dans deux modèles : le radiateur à inertie sèche et le radiateur à inertie fluide. Le radiateur à inertie sèche fonctionne à base de résistances qui chauffe son corps de fonte ou de céramique. En revanche, le radiateur à inertie fluide chauffe un fluide caloporteur. Le radiateur à accumulation Comme tout système à accumulation, ce type de radiateur comporte des résistances à haute densité, qui stockent la chaleur dans un bloc interne pendant la nuit afin de la rediffuser dans les pièces plus tard dans la journée. L’électricité s’accumule ainsi pendant la nuit, quand son tarif est le plus bas.

[...]

Thierry Maréchal a créé en 1984 une société appelée Atout Vent (ATV) spécialisée dans la fabrication des pales d’éoliennes. En 2005, suite à sa rencontre avec Cathy Lamps, ils décident ensemble de créer des radiateurs d’art ! Une façon de combiner design, art, écologie et …chauffage. Pouvez-vous svp vous présenter aux lecteurs de Votre Habitat ? Après 10 ans d’enseignement, j’ai créé en 1984 une société appelée Atout Vent dont la raison sociale été de fabriquer des pales d’éoliennes. A l’époque autant dire que j’étais pris pour un secoué du cerveau… Les débuts ont été laborieux mais en 1995, après deux créations d’usine, ATV devenait le deuxième producteur mondial de pales d’éoliennes, avec 95% à l’export. En 1997, une crise, liée au prix du rachat du courant éolien en Allemagne ainsi que le changement de gouvernement en Inde, laissait mes clients à terre et emportait de ce fait ATV dans une violente tourmente. Je redémarrais l’activité 3 mois plus tard avec la seule usine de Fuveau (13) et m’empressais en 1999 de trouver un actionnaire puissant. 3 ans plus tard je reprenais l’ensemble des parts à cet actionnaire belge et décidais de me séparer de la fabrication de grandes pales d’éoliennes. Comment sont nés les radiateurs RGON ? En 2005, la rencontre de Cathy Lamps, sculptrice et infirmière à ses heures perdues (ou plutôt l’inverse) nous a donné l’idée commune de créer des radiateurs d’art. Je chauffais des moules depuis 20 ans, après tout un radiateur ne devait guère être plus compliqué. Audrey Lecarour alors jeune stagiaire et passionnée d’écologie et de matériaux recyclables renforçait l’équipe. Amélie, fille de Cathy et photographe de métier, complétait le tableau pour la communication, Cathy a fait ses premières armes sur Iris*, Audrey a alors cherché la composition des matériaux la plus optimale pour la préservation de l’environnement, nous avons mis au point une méthode de fabrication ne demandant aucun apport d’énergie, autorisant un démontage total en fin de vie et une « recyclabilité » complète. Quelles sont leurs spécificités, de quoi sont-ils composés ? Les radiateurs RGON sont donc composés uniquement de poudres minérales (stéatite, gypse, poudre de Carrare, poudre d’ardoise, d’aluminium ou de bronze). Les colorants proviennent tous des carrières d’ocre de Rustrel, et ils sont agglomérés avec une résine en phase aqueuse. Leur composition et leur mode de production qui fait l’objet d’un brevet, permet d’accumuler la chaleur et de la restituer par effet radian. Ils donnent une chaleur douce et très agréable. Pas de mouvement d’air ni de particules de poussières brulées. La température maximum qu’ils atteignent est 60°C afin qu’un enfant ne se brule pas. Ils sont équipés pour les versions électriques d’un thermostat d’ambiance programmable commandé par radio. En version chauffage central, un serpentin de cuivre est noyé au sein de la matière. L’écologie, le développement durable, la protection de l’environnement … comment mettez vous en pratique ces notions dans votre société ? Avec la création de ces radiateurs, la société ATV revient au cœur de sa raison

[...]

Pour aménager efficacement votre salle de bains, vous devez prêter attention à l’éclairage. Il existe désormais une gamme très large de solutions pour que l’éclairage de vos toilettes soit décoratif, mais aussi fonctionnel. Afin de créer une atmosphère chic, vous pouvez faire installer des appliques, des spots puissants ou des Leds encastrés. Les professionnels de l’aménagement d’espace intérieur conseillent les propriétaires qui veulent moderniser leur habitation de choisir des solutions d’éclairage tendance qui soient adaptées à leurs besoins spécifiques. Vous pouvez opter pour des Leds encastrés, des appliques, des spots, voire pour des plafonniers design ou sur mesure. En fonction des particularités de votre salle de bains, les décorateurs vous recommandent de vous faire installer un éclairage général et plus ciblé. Pour combiner praticité et esthétisme, vous avez d’ailleurs la possibilité de choisir des miroirs éclairants design. Si vous souhaitez faire des économies d’énergie, vous pouvez opter pour une applique avec Leds intégrés 15W ou 20W. Pour créer une ambiance chic dans votre salle de bains, il est préférable de choisir des appliques en verre et métal, surtout si le cadre de votre miroir est en bois. Pour vous maquiller chaque jour en toute simplicité, vous pouvez accrocher des appliques à la verticale ou à l’horizontale du miroir. Pour que vous puissiez facilement adapter l’atmosphère de votre toilette, vous avez également la possibilité de choisir un éclairage Leds qui peut être réglé sur plusieurs niveaux de couleurs. Les professionnels de l’aménagement d’espace intérieur vous recommandent pour cela d’opter pour cette solution si vous voulez passer de la couleur chaude à la couleur froide. Enfin, si vous avez besoin d’éclairer votre lavabo, vous pouvez vous faire installer de petits spots puissants directement sur le miroir. De plus, si votre salle de bains dispose d’une ou plusieurs fenêtres, un éclairage général devrait être suffisant. Selon les cas, vous pouvez acheter ensuite un miroir éclairant tendance. Les spécialistes du réseau Au Fil du Bain vous proposent diverses solutions pour aménager efficacement vos toilettes. En fonction de vos besoins, vous pouvez commander des accessoires modernes ou high-tech, des armoires de toilette déclinées sous différentes formes et des radiateurs sèche-serviettes électriques. Vous pouvez également commander des modèles qui doivent être reliés au chauffage central. Ceux-ci sont fabriqués en acier, en verre ou en alliage aluminium. Ces derniers proposent d’ailleurs une excellente montée en température.

[...]

Tout le monde sait que le principal poste de dépense dans une habitation est le chauffage lorsque l’on chauffe en électrique, surtout lorsqu’on dispose d’appareils très gourmands en énergie, tels que les vieux grille-pains que l’on a tous connus chez nos parents ou encore les radiateurs électriques dont la surface de chauffage est restreinte. Vous avez observé que les appareils de chauffage et les différents équipements de votre cuisine font exploser vos factures énergétiques ? Pour remédier ceci, vous pouvez commencer par le remplacer par des équipements plus performants, vous permettant de mieux maîtriser vos consommations mensuelles. C’est le cas de la pompe à chaleur, qui vous permet de réaliser des économies de chauffage tout en bénéficiant d’un confort de chauffage inégalé. Cette mise en place peut se faire dès le début lors de la construction de la maison mais également en solution de rénovation. Si vous vous demandez si cette solution vaut le coup, commencez par calculer la rentabilité du projet. Vous pouvez ainsi calculer le prix d’achat de la pompe à chaleur et les coûts de sa mise en place, afin de vérifier si votre projet est rentable. Une solution pour économiser sur la mise en place de votre pompe à chaleur est de faire la pose vous-même. En effet, par ce biais, vous allez économiser les coûts de la main d’œuvre liée à la pose, ce qui représente une économie non négligeable. Cette économie vous permettra de rentabiliser encore plus rapidement le remplacement de votre ancien appareil de chauffage. A ce moment, vous devez vous dire : « Ok, c’est pas mal ce qu’il me dit là, mais jamais je ne pourrai y arriver tout seul ! Poser une pompe à chaleur, ce n’est pas comme changer une ampoule quand même ! ». Pas de panique, le site Jardin et Maison vous montre, grâce à son tutoriel agrémenté de nombreuses photos, les différentes étapes de mise en place d’une pompe à chaleur air air. Ainsi, vous pourrez sauter le pas et profiter pleinement du confort que procure le chauffage par pompe à chaleur. Et en plus, imaginez votre satisfaction quand vous allez dire à votre entourage « c’est moi qui l’ai posée ! ». Aucun doute que vous allez faire des envieux.

[...]

Projetez-vous dans votre future cuisine équipée ! Malgré la crise, l’électroménager est en plein essor. Aujourd’hui, les français accordent de l’importance à l’aménagement de l’une des pièces centrale de la maison pour concocter de savoureux petits plats en famille. Couleurs flashy aux lignes courbes et couleurs métalliques aux lignes épurées, il y en a pour tous les goûts. L’électroménager intégrable, c’est l’idéal pour insérer gracieusement vos appareils de cuisine dans votre mobilier. Les chiffres reflètent d’ailleurs la progression des ventes dans ce domaine qui a enregistré une croissance de 2% en 2014 selon GIFAM et GFK. L’avenir du mobilier et de l’électroménager est aussi prometteur puisque seulement 60% des foyers français ont une cuisine équipée, selon l’IPEA. Electroménager intégrable et design Finis les fours ou les micro-ondes qui encombrent vos plans de travail, l’électroménager intégrable révolutionne le look de vos cuisines. Il vous permet non seulement d’optimiser votre espace mais aussi de se dissimuler dans le design de votre mobilier de cuisine. Ils apportent également une note d’high-tech pour vous simplifier la vie au quotidien et embellir votre cuisine. Il faut cependant bien distinguer les différents types d’électroménager intégrables ; l’encastrable et l’enchâssable. L’électroménager enchâssable se destine à être installé entre deux meubles ou dans une niche, tandis que l’encastrable est prévu pour s’intégrer dans un coffre complet fermé. Pour ce dernier, les parois et la façade ne présentent aucun intérêt d’être travaillées dans la mesure où elles ne sont pas apparentes. L’enchâssable quant à lui ne dispose pas de parois brutes mais d’une façade travaillée pour se conformer au design de votre cuisine. Pour ce type d’électroménager, il y a cependant quelques règles à respecter en termes de sécurité. Il faut veiller à vérifier l’installation électrique, pour assurer le fonctionnement optimum et la longévité de votre matériel. Par ailleurs, il est déconseillé de placer un réfrigérateur près d’une source chaude comme un four ou un radiateur. Enfin vous devez assurer une bonne ventilation de votre électroménager intégrable, que ce soit pour des appareils générant du froid ou du chaud. C’est pourquoi, il est essentiel de prévoir un espace d’au moins 5 cm entre votre électroménager et les parois du meuble dans lequel il est placé.  Quant au lave-vaisselle, il est plus judicieux de le placer proche de l’évier afin de le raccorder facilement à l’eau et à l’évacuation. Que ce soit Miele, Siemens ou Bosch, ces marques proposent des séries d’électroménager intégré d’exception. Ils vous offrent des appareils qui vous assurent toutes les options d’un matériel performant tout en alliant l’ergonomie et le design d’un équipement high-tech. Vous serez ainsi séduit par leurs lignes épurées et leurs fonctionnalités toujours plus innovantes, notamment avec leurs commandes tactiles. Pour terminer, avant d’investir dans votre électroménager, il est préférable de vérifier si le matériel est destiné à une pose libre ou à être intégré, afin d’éviter tout risque d’incendie avec votre four ou de surconsommation pour les appareils comme les réfrigérateurs et les congélateurs.Des cuisines de qualité pour un résultat sublimé Peu

[...]

Envie de plus d’espace? C’est le moment de transformer votre grenier et vos combles en pièces agréables et propices à la détente. De plus en plus de propriétaires optent aujourd’hui pour cette solution d’aménagement. Voici les clés pour rénover votre grenier et y installer une salle de bains chic et moderne. Avant toute transformation d’un grenier, il est important de s’assurer qu’il soit possible d’y créer une surface habitable en vérifiant le coefficient d’occupation des sols de la parcelle et de faire une demande de travaux pour les surfaces ne dépassant pas 20m2. Au-delà et dans le cas où le volume ou l’aspect extérieur de la maison sont modifiés, un permis de construire est requis. Mesurer la pente du toit est aussi indispensable. La hauteur doit en effet être suffisante. Si la pente de votre toit est inférieure à 35°, l’inclinaison devra être modifiée ou la maison devra être surélevée. Il est également nécessaire de faire vérifier l’état de votre toiture et de la charpente par un professionnel. Lui seul sera à même de vous dire si la couverture de votre toit est parfaitement étanche et si la charpente doit être traitée contre les insectes xylophages. Côté isolation, 30% des pertes de chaleur dans une maison s’effectuent par le toit. Il faut donc soigner l’isolation thermique des combles soit avec une isolation extérieure, coûteuse mais très performante et permettant de préserver le volume intérieur et de laisser la charpente apparente, ou bien une isolation intérieure, plus économique et facile à réaliser avec de la laine de verre, de roche, fibres de bois ou ouate de cellulose. Les planchers anciens ou affaissés ne conviennent pas pour une pièce destinée à être habitée. En effet, votre plancher doit maintenant pouvoir accueillir vos aménagements : cloisons, sanitaires… et vos meubles. Il est toutefois recommandé d’utiliser des matériaux légers (le carrelage est à éviter) et de poser une sous-couche acoustique sous votre revêtement de sol afin d’altérer les bruits de pas. Pour vos cloisons et portes, privilégiez des modèles coulissants qui permettent un gain de place considérable. La lumière, élément essentiel et stratégique Dans une pièce située sous les combles, la lumière est un élément fondamental. Véritable puits de chaleur en hiver, la surface et la position des fenêtres sont stratégiques. Ces dernières doivent en effet correspondre au moins à 1/6 de la surface habitable. Veillez aussi à ce qu’il n’y ait pas de zones d’ombre et à bien répartir les ouvertures pour faciliter la ventilation. Des fenêtres de type Velux s’adaptent à toutes les pentes de toit et sont idéales pour profiter de la lumière naturelle du soleil. Mieux vaut installer deux fenêtres, qu’une seule au milieu de votre pièce. Tous les éléments : fenêtres, toiture, plancher et murs doivent être parfaitement étanches à l’air afin d’éviter les surprises sur les factures de chauffage. Vous pouvez choisir de connecter le chauffage central ou bien d’installer des radiateurs électriques. Dans tous les cas, si votre grenier est bien isolé, pas la peine de surchauffer. La chaleur

[...]

La maison devient de plus en plus un espace de détente, de bien être, où chacun peut s’y ressourcer. Depuis quelques temps l’informatique a fait son apparition dans les maisons au service de cette volonté de bien être de sérénité. La maison devient intelligente ! Hager a lancé DOMOVEA, un tout nouveau logiciel dédié à la commande et à la visualisation des fonctionnalités électriques, qui fait progresser l’usage de la maison domotisée vers plus de simplicité et de confort. Ce rapprochement entre Microsoft et Hager s’inscrit dans une évolution des usages de l’habitat. En effet, de plus en plus de logements sont équipés de systèmes domotiques. Et cette tendance se vérifie évidemment dans l’individuel mais devient de plus en plus vraie pour le collectif. D’ailleurs, une étude de novembre 2007 de l’analyste Frost & Sullivan, révèle que le marché européen de la domotique aura doublé d’ici 2013 pour atteindre 320 millions d’euros. Dernière innovation Hager, le logiciel Domovea permet de centraliser et de partager toutes les fonctionnalités domotiques d’une installation Tébis. Installé sur les différents terminaux informatiques de la maison (PC, Windows Media Center ou Windows Home Server), Domovea permet à son utilisateur de contrôler l’ensemble des fonctions disponibles (ex : scénario, commandes groupées, retours d’information, visualisation d’événements, …) pour chacune des pièces de la maison et depuis chacune d’elles via une interface simple et intuitive….. Et ce, sans se déplacer. Mais Domovea ne s’arrête pas là et propose des fonctions inédites comme la séquence (enchaînement dans le temps d’actions programmées), les notifications (retour d’information à la suite d’un événement), le Home Status (raccourcis pour activer une configuration particulière de la maison) et le gadget (une mini-application permettant d’accéder aux fonctionnalités Domovea depuis le bureau Windows Vista). En bref La domotique est l’ensemble des techniques qui intégrent à l’habitat les automatismes qui permettent d’assurer des fonctions de sécurité, de confort, de gestion d’énergie et de communication. En les programmant ou en les coordonnant entre elles, on obtient divers scénarios qui feront de votre maison, une maison intelligente. Avec environ 13 000 euros, pour une installation de base dans une maison neuve, vous pouvez faire installer le système Domovea chez vous. Grâce à une interface de contrôle, qui se présente sous la forme d’un tableau de bord, Domovea surveille et paramètre tous les équipements électrique de la maison. Cela vous permettra, par exemple, d’ouvrir les volets, éteindre les lumières, baisser les radiateurs, piloter les services de sécurité.. Photo extraite du site Hager

[...]