Votre-Habitat.fr

L’absence de ministère du Logement inquiète les professionnels

Mercredi, à l’occasion de l’annonce de la composition du nouveau gouvernement, le ministère du Logement a été cherché, en vain. Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement sortante a fait une passation de pouvoir avec Richard Ferrand. En charge de la Cohésion des territoires, il s’occupera à la fois les questions de logement et la politique de la ville. Une disparition qui n’a pas manqué de faire réagir.

Il n’y aura donc pas de Ministère du Logement dans le gouvernement annoncé hier. Il est remplacé par un ministère de la Cohésion des territoires, dirigé par Richard Ferrand. Cette disparition complète est une première depuis 2004 où le Logement était un secrétariat d’État avant de devenir un ministère.

« Ce flou est encore pire que d’avoir un secrétaire d’État au logement. […] Je suis surprise et déçue », a réagi l’ex-ministre du Logement Emmanuelle Cosse.

« Il est difficile de porter une vraie politique du logement sans ministère de plein exercice. Lorsque le logement est en crise, on en parle. Et dès que ça va mieux, tout le monde oublie. Or, c’est justement dans ces moments-là, qu’il est faut mettre un coup de collier. J’ai eu beaucoup d’appels de personnes me demandant “ou est le logement?”. Le logement parle aux gens, la cohésion des territoires, moins. Un travail pédagogique de la part de Richard Ferrand sera nécessaire », a ajouté l’ancienne ministre au Figaro.

« Je suis un ministre du Logement de plein exercice », a déclaré Richard Ferrand.

Cette disparition a beaucoup fait réagir les professionnels de l’immobilier.

« Déjà absent de la campagne présidentielle, le logement, premier poste des dépenses des ménages, est une préoccupation majeure de nos concitoyens. Or pour la première fois depuis de nombreuses années le thème du logement est totalement absent dans les attributions gouvernementales », a déclaré Jean-François Buet, Président de la Fnaim. « Nous déplorons ainsi l’absence d’un Ministère voire d’un Secrétariat d’Etat dédié au logement dans la composition de ce gouvernement et espérons vivement que cette erreur sera réparée après les élections législatives », a-t-il ajouté.