Le marché du chauffage de maison avec la chaudière en France

Le climat et la saison influencent la température ambiante d’une maison. Vous pouvez opter pour une chaudière afin de chauffer votre maison et y apporter plus de confort. Avant d’investir, déterminez la puissance qu’il vous faut et surtout l’énergie qui vous convient. Ce type de chauffage ne cesse d’évoluer.

La plupart des marques de chaudière ne prennent pas en charge le service après-vente, ni même l’installation des chaudières qu’elles produisent. Il n’est donc pas possible de les acheter directement auprès du fabricant. Voilà pourquoi les chauffagistes (installateurs) existent. Ces derniers assurent la vente et l’installation d’une chaudière. Mais, ils peuvent aussi conseiller sur le choix de la marque, le type ou encore la puissance de celle-ci. 2 principaux types d’installateurs chauffagistes sont à distinguer en France : les réseaux régionaux ou nationaux et les chauffagistes indépendants. Le premier est une seule et même enseigne qui met à la disposition de sa clientèle des chauffagistes salariés. Ces derniers opèreront pour l’entretien, le dépannage et l’installation. Le second assume les mêmes responsabilités, mais il travaille tout simplement à son compte.

Le prix d’une installation de chaudière est pratiquement impossible à généraliser. Celui-ci varie d’un chauffagiste à l’autre et de son taux d’horaire, du réseau national, de la distance entre le domicile du client et l’antenne le plus proche. Si l’on doit toutefois l’estimer, le coût moyen d’installation d’une chaudière à condensation est de 5000 euros, de 80 à plus de 1000 euros pour une chaudière électrique, de 450 à 2000 euros pour une chaudière au fioul, de 3000 à 12000 euros pour une chaudière bois et enfin, environ 15000 euros pour une chaudière solaire. Effectivement, on peut choisir le combustible.

Aujourd’hui, plus de deux tiers des Français se chauffent au fioul, au gaz et au bois, et le parc français compte désormais 18 millions de chaudières. Toutefois, un million de ces générateurs serait au fioul et aurait plus de 15 ans. C’est pourquoi en 2011, relancé le 1er juillet 2012, un dispositif d’incitation à remplacer l’ancienne chaudière en une plus performante a été élaboré par les fournisseurs et l’Etat. Si vous avez une chaudière âgée de plus de 15 ans, vous aurez une prime d’au moins 120 euros en la remplaçant par une chaudière basse température, d’une prime d’au moins 350 euros pour l’achat d’une chaudière à condensation et de 400 euros pour une chaudière à bois.

Post author