Aménagement des combles : les particularités des travaux

Dans une maison, l’aménagement d’une nouvelle chambre, d’un bureau ou d’un atelier peut devenir une nécessité au fil des années. Dans la recherche d’un espace adapté, de nombreux propriétaires choisissent de transformer leurs combles en pièces habitables. Ce sont des projets qui requièrent certains travaux et des démarches administratives.

De manière générale, ce type de projet est réalisable à condition de disposer d’une hauteur minimale de 2,10 m sous le plafond et de 1,80 m sous les poutres. La pente quant à elle devrait être de plus de 30 % pour la faisabilité des travaux.

Les travaux à envisager pour les combles

Pour réaliser une chambre ou un atelier dans les combles, il y a certaines étapes à suivre. L’isolation par l’extérieur est le premier élément à prendre en compte. Ainsi, il est important de vérifier la bonne étanchéité de la toiture, des souches de cheminées, des faitières et des arêtiers.

Au niveau de la charpente, il est essentiel de vérifier que le bois n’a pas été attaqué par des champignons ou par des insectes xylophages. Si besoin, il faudra appliquer un traitement adapté avant de commencer les travaux. Pour le cloisonnement, il est conseillé d’utiliser uniquement des matériaux légers, tels que les plaques de plâtre, le gypse et la cellulose.

En ce qui concerne la réalisation des fenêtres, les modèles inclinés apportent plus de luminosité que les modèles verticaux. Selon la hauteur et la largeur, les fabricants proposent une multitude de modèles simples ou multiples. Pour une meilleure protection contre la chaleur l’été et une isolation thermique plus efficace l’hiver, les particuliers ont le choix entre les stores et les volets, disponibles en formats manuels et électriques.

Aménager l’intérieur des combles

Pour les revêtements des murs des combles, les spécialistes conseillent de privilégier la pose de lambris en bois à la peinture. Le bois est un bon choix car il a des propriétés isolantes et des qualités esthétiques sans égal. Pour la décoration des lambris, on peut ainsi opter pour une finition satinée, blanchie ou cirée. Sinon, le brut de sciage est également envisageable.

Les revêtements de sols le plus conseillés pour l’aménagement des combles sont le parquet contrecollé et d’autres solutions de carrelage léger. Une fois les revêtements posés, on peut passer à la réalisation de l’escalier. Cette étape ne peut être réalisée qu’à la fin des travaux, car la hauteur des marches doit être ajustée avec précision, une fois le parquet posé. En ce qui concerne le design de l’escalier, les particuliers ont les choix entre différents modèles, formes et matières.

Les règles d’urbanisme concernant l’aménagement des combles

Afin de réaliser les travaux en toute sécurité, l’aménagement des combles nécessite des démarches administratives au préalable. Si la surface à aménager dépasse 20 m², le propriétaire doit déposer auprès de la mairie une demande de permis de construire. Dans le cas contraire, il devra uniquement procéder à une déclaration préalable de travaux. De plus, sil la surface habitable est supérieure à 170 m², il sera obligé d’élaborer son projet avec un architecte.

Post author