Escalier : choisir son emplacement dans votre intérieur

Le choix de l’emplacement de votre escalier est crucial. En effet une fois la trémie creusée, vous ne pourrez plus en changer sans effectuer des gros travaux, souvent très couteux. Le choix de l’emplacement dépendra bien évidement de la superficie dont vous disposez. D’autres règles sont également de rigueur pour ne pas faire d’erreur. Quelles sont les erreurs à éviter ?

Que ce soit dans un appartement afin de réaliser un duplex ou bien dans une maison, l’emplacement de votre escalier doit être régi par certaines règles. Vous pourrez opter pour deux solutions, soit vous préférez un escalier invisible, soit un escalier positionné telle une œuvre d’art avec un emplacement de votre choix.

Les quelques règles pour le choix de votre escalier

L’escalier d’intérieur doit permettre d’accéder d’un étage à l’autre sans pour autant encombrer la pièce dans lequel il est disposé. Le choix de votre escalier doit être avant tout fonctionnel et sécurisé. Selon l’utilisation de votre escalier, afin d’accéder à un sous sol ou bien assurer la liaison entre votre salon et l’étage supérieur, celui-ci devra suivre différentes règles.

Les règles de base à respecter quelques soit l’escalier que vous choisirez sont les suivantes. Dans un premier temps le pas de la marche, c’est-à-dire la profondeur de la marche, doit être comprise entre 25 et 35 cm. De plus l’échappée ou la distance d’une marche jusqu’au plafond ne doit pas être inférieure à 2 mètres pour éviter de se cogner la tête lors de la montée et de la descente. Enfin une dernière règle simple, mais pourtant indispensable, plus un escalier est court plus la pente de votre escalier sera raide. Pour l’implantation de votre escalier, il faudra donc vous assurer que vous disposez de l’espace au sol mais aussi de la hauteur nécessaire. Ces deux éléments vous permettront également de déterminer le type d’escalier : droit, tournant, demi ou quart tournant. Pour gagner en espace, vous pourrez également choisir un escalier suspendu, proposé par Créateur d’Escaliers, qui donnera l’illusion que vos marches sont en apesanteur.

La trémie, évitez les espaces perdus

La trémie est l’espace creusé dans le plancher pour permettre de faire place au niveau supérieur de l’escalier. Les dimensions de la trémie dépendent de la taille de l’escalier, mais il faudra prévoir au minimum un espace libre de 70 à 80cm. Une fois la trémie dessinée, il ne vous restera plus qu’à choisir la forme de votre escalier et ses matériaux.

Si votre escalier est au milieu de votre salon et de votre cuisine, utilisez le telle un mur de séparation, mais pouvant s’adapter à ces deux ambiances. Laissez entrer la lumière est également important afin de ne pas donner un aspect trop imposant à votre intérieur.

Post author